AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gabe Ahmon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Ahmon
Rescue2
Rescue2


▐ Inscrit le : 24/05/2012
▐ Messages : 45
▐ Âge : 26
▐ Clintz : 1730

More About You
Pts de démérite: 0

MessageSujet: Gabe Ahmon    Jeu 24 Mai - 23:21


Gabriel Ahmon


22 ans ; 23 avril ; Rescue ; Humain

D E S C R I P T I O N . P H Y S I Q U E
Je ne me distingue ni par une belle chevelure blonde éclatante, ni même par des yeux bleus scintillants, ni par une carrure ferme et robuste. Je n’attire guère les regards et me démarque à peine. Pis, un crapaud bossu et boiteux, borne et manchot par-dessus le marché, possède plus de charisme et de charme que moi. Mon corps se constitue de membres longs et maigres, anguleux et nerveux, d’un teint de craie, faibles et malléables. Une petite fillette parviendrait sans difficulté à me plaquer au sol et à m’y maintenir. Pourtant, je suis grand. Grand et filiforme. Mais grand tout de même. Plutôt que blonde, ma tignasse apparente au noir d’ébène. Mon visage triangulaire, pâle et expressif, se compose de deux yeux d’un vert clair et limpide, d’un nez long, droit, effilé, de deux pommettes hautes et souvent teintées d’embarras ou de confusion, d’une bouche mince et délicate et d’un menton pointu. Il m’est particulièrement difficile de mentir, de maquiller une frustration quelconque ou ma vilaine curiosité. Les gens réussissent à lire mes pensées grâce à la crispation de mes traits, au mouvement de mes prunelles ou de mes lèvres, décortiquent la signification de mes rougeurs ou de mes tics, ce qui devient problématique dans certaines situations.



D E S C R I P T I O N . M E N T A L E
Mes qualités sportives étant limitées, je me suis alors tourné vers les activités intellectuelles. La lecture et l’écriture, par exemple, sont deux passions qui me réclament quelque attention. Curieux de nature, je cherche à trouver une réponse à toutes mes questions, même si pour cela je dois foncer tête première dans les ennuis. Cette curiosité, démoniaque selon certains ou nuisible d’après mes parents, s’applique à tous les domaines, tous les aspects. Je reste un éternel enfant stoppé à la phase du « pourquoi ».

En outre, je cultive une fascination presque malsaine envers l’occultisme, depuis ce fameux évènement durant mon adolescence. Je désire étudier les créatures et les analyser, saisir leur fonctionnement et découvrir les raisons de leur existence. Tout ce qui est surnaturel et paranormal m’attire douloureusement, à un tel point que j’en délaisse un peu la réalité. Je m’intéresse aux êtres humains dans la mesure où si ceux-ci captent mon attention et engendrent chez moi des interrogations fébriles. Fréquenter des femmes, dénicher mon âme-sœur, fonder une famille, collectionner un vaste réseau d’amis, posséder richesse et pouvoir, prestige et influence ne sont pour moi que des futilités amères. Sans doute cela paraît-il puérile, mais mon but se résume à retrouver la bête qui m’obsède depuis tant d’années.

Peut-être suis-je une personne passionnée, dévouée à ses obsessions et à ses ambitions, n’abandonnant jamais, persistant toujours de façon exaspérante. Ce n’est pas rare que ma patronne me surprend endormi à son bureau, le nez dans les livres, les mains étalées sur le clavier de l’ordinateur. Peu importe les risques ou le prix à payer, je n’hésite jamais à satisfaire mes caprices, à percer davantage les ténèbres et les secrets. Jusqu’à maintenant, je m’en suis plutôt bien sorti. Évidemment, Elvira, ma boss, a dû se démener souvent pour sauver la demoiselle en détresse que j’interprète obstinément. En contrepartie, elle exige de moi, fidèle assistant qui informatise l’entièreté de ses merveilleuses connaissances, des privilèges indécents auxquels je m’habitue tranquillement. En temps normal, je n’apprécie guère les contacts physiques, que ce soit un effleurement ou un geste amical. Mais on ne refuse rien à Elvira, surtout lorsqu’elle vous menace avec son flingue.




H I S T O I R E
La banalité de mon enfance ne mérite guère que je m’y attarde longuement. Il serait cependant important de souligner l’origine de ma grandiose famille. Mes parents sont des individus richissimes, influents, appartenant aux Uppers, qui baignent sans doute dans quelques magouilles louches et se vautrent dans le luxe et l’or. La relation que j’entretienne avec eux se limite dorénavant à des échanges froids et sporadiques, même s’ils continuent à verser de généreux montants dans mon compte en banque, s’assurant ainsi que leur décevante progéniture ne termine pas dans la rue mais plutôt dans un logement confortable et élégant.

Enfant, je me démarquais de mes parents par ma curiosité et mon désintérêt navrant envers les sujets mondains. Ce qui captait principalement mon attention relevait de l’occulte, du surnaturel, de l’étrange et de l’inexplicable. Vivant par ailleurs dans une ville sombre et inquiétante, où les créatures ignobles hantent les rues et la réalité, menaçant de nous éliminer à tout instant, je nourrissais une obsession cruelle envers tous ces fascinants mystères.

Un évènement décupla cette attirance. Je devais avoir treize ans. En me dirigeant vers le domaine familial, je décidai de couper à travers les bois. Les lueurs de la lune illuminaient mon chemin, projetant sur le sol l’ombre tordue et inquiétante des arbres silencieux. L’une de leurs racines se dressa méchamment devant moi, et je m’affalai de tout mon long. A quelques centimètres de mon visage se déployait des buissons, desquels émergeait une tête velue, pâle et hirsute, dont les yeux jaunes et féroces me détaillaient avec méfiance, dont le museau tendu me reniflait, prudent, et dont la mâchoire puissante claquait avec appétit. Paniqué, je ne puis remuer. Mais, curieusement, je demeurai fasciné. La bête grondait, me dévisageait. Du sang tâchait se pelage, entourait sa bouche immense. Son souffle nauséabond horrifia mes pauvres narines et tourmenta mes sens. Lentement, je me relevai, ne quittant jamais le monstre des yeux.

Des hurlements retentirent alors, semblables à ceux des loups, perçants l’ambiance sinistre de la nuit. Sursautant, affolé, je précipitai hors de la forêt. Lorsque que je quittais celle-ci, je lançai un regard derrière moi. La silhouette titanesque de la bête se détachait sous la lumière spectrale de la lune alors que ses grands yeux lumineux me regardaient m’éloigner.

En somme, cet épisode n’a rien de bien particulier… mais il alimenta ma soif de connaissance. Je lus tous les livres traitant de l’occultisme qui me tombaient entre les mains, aménageant également dans ma chambre un coin consacré à mes recherches, à savoir sur les Vampires, les Loups-Garous, les Fantômes et les monstres. Qui sont-ils, que sont-ils, jusqu’à quel point ressemblent-ils aux contes et légendes, pourquoi existent-ils ? Ces interrogations m’accompagnèrent tout au fil des années. Je souhaitais obtenir toutes les informations, m’imprégner de ce savoir particulier.

Arrivé à l’âge adulte, mes parents approuvèrent ma décision de déménagement en appartement à la seule condition que je m’établisse dans un endroit riche. Il leur serait honteux que leur propre chair pourrisse dans un trou sordide. Il faut toujours sauver les apparences. Comme je le précisais, je n’abandonnai jamais mes recherches. Pis, je choisis de me déplacer sur le terrain en espérant tomber nez-à-nez avec l’une de ces créatures.

Ce fut plutôt l’horrible créature qui me surprit en premier. D’où venait-elle ? Je l’ignore. Seul son parfum dégoûtant et putride m’avertit de sa présence et me fit chanceler. Ses longues mains griffues, son grondement fauve et son haleine gâtée m’étourdissent. Un coup de fusil explose tout près de nous, la bête me lâche en beuglant et s’enfuit sans demander son reste.

Mon sauveur s’avère de sexe féminin, un brin bourru et agacé par la fuite de sa proie. Elle se nommait Elvira. Grande, imposante et de mauvais caractère. J’appris par la suite qu’elle chassait les horreurs tapies dans la ville. Il lui fallut un an avant d’accepter de me prendre comme assistant. Depuis, je classe ses dossiers, mets à l’écrit ses connaissances fabuleuses et l’assiste durant les opérations… comme dans son lit.




E T . L E . J O U E U R ?
Pseudo / prénom : Nat
Âge : 21 ans
Connaissez-vous le jeu Urban Rivals ? : Un peu, mais je n’y ai jamais joué.
Qu'avez-vous trouvé au pied de l'arc-en-ciel ? : Frodon.
Autre chose ? :





Dernière édition par Gabriel Ahmon le Mar 19 Juin - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glenn
Uppers 3
Uppers 3


▐ Inscrit le : 04/08/2008
▐ Messages : 162
▐ Âge : 26
▐ Clintz : 3430

More About You
Pts de démérite: 0

MessageSujet: Re: Gabe Ahmon    Mer 30 Mai - 10:12

You suck ....
Gandalf ça commence pas par F. bleh

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redemption.superforum.fr
Gabriel Ahmon
Rescue2
Rescue2


▐ Inscrit le : 24/05/2012
▐ Messages : 45
▐ Âge : 26
▐ Clintz : 1730

More About You
Pts de démérite: 0

MessageSujet: Re: Gabe Ahmon    Mar 19 Juin - 18:37

Terminé \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira
Rescue 3
Rescue 3


▐ Inscrit le : 23/09/2011
▐ Messages : 111
▐ Âge : 26
▐ Clintz : 2089

More About You
Pts de démérite: 0

MessageSujet: Re: Gabe Ahmon    Mar 19 Juin - 18:42

Génial ! You rock, sweet sir.

J'ai la flemme d'aller chercher mes codes de validation. x) De toute façon t'es admin et tout ce qui te reste à faire, je crois, c'Est recenser ton avatar. <3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-velvet.purforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabe Ahmon    Aujourd'hui à 13:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Gabe Ahmon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» gabe ? gueule d'ange ou gueule d'amour, comme vous voulez
» DANIEL & GABE + warriors make no deal for Love
» Le plaisir de la douleur ? Gabe & Dawson
» GABRIEL + Les amis, c'est la vie =3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sick & Twisted  :: Pour bien débuter :: Who I really am :: Validées-
Sauter vers: